[Entretien | BPM] – Les besoins fondamentaux selon Virginia Henderson

Evaluation des besoins fondamentaux d’un patient

Le bilan partagé de médication a pour objectif d’améliorer l’observance du patient vis à vis de son traitement ainsi que de réduire l’iatrogénie médicamenteuse (effets indésirables, accident médicamenteux …).

Il est important d’avoir une vision d’ensemble du patient pour pouvoir appréhender sa compréhension de la maladie, de ses traitements mais également pour mettre en évidence d’éventuels problèmes dans sa vie quotidienne. Le pharmacien pourra ainsi lui proposer, en collaboration avec ses autres professionnels de santé, un plan d’action médicamenteux personnalisé adapté à ses besoins.

L’anamnèse complète de la prise en charge du patient est réalisée lors de l’entretien de recueil d’information du bilan partagé de médication. Le pharmacien recherche alors les habitudes de vie du patient, ses pathologies, antécédents médicaux, traitements, effets secondaires éventuels, ou encore son niveau d’adhésion à son traitement.

Afin de faciliter la recherche d’éléments pouvant interférer avec la prise de médicaments au quotidien, le pharmacien peut évaluer les besoins fondamentaux du patient sur le plan physique, psychologique et social. Cette évaluation facilement réalisable par le pharmacien lui permettra de mettre plus facilement en évidence des problèmes médicamenteux.

Mise en évidence des difficultés du patient

Afin d’évaluer les difficultés du patient dans sa vie quotidienne pouvant interférer sa prise médicamenteuse, Virginia Henderson, infirmière américaine, a identifié 14 besoins fondamentaux dont 8 ont été définis comme essentiels.

Le recours à ces critères lors d’un entretien avec le patient permet d’identifier facilement les difficultés qu’il peut rencontrer au quotidien et qui pourraient impacter la gestion des traitements ou être générées par certains médicaments. Cela permet d’optimiser la prise en charge médicamenteuse du patient de façon en s’adaptant à ses besoins, ses attentes. Cette approche holistique du patient, considère ainsi le patient dans sa globalité.

Exemple de difficultés pouvant être rencontré par le patient

Voici quelques exemples de difficultés détectables lors d’un entretien évaluant les 8 besoins essentiels décrits précédemment, qui nécessitent une intervention pharmaceutique :

  • Boire ou manger

Des difficultés pour boire ou manger dues à une bouche sèche doivent faire penser à un effet indésirable lié à des médicaments avec une charge anticholinergique importante. Une analyse médicamenteuse pourra être menée par le pharmacien afin de rechercher la présence éventuelle de médicaments de ce type.

  • Respirer

Dans le cas d’une patiente fumeuse, pharmacien peut lui proposer un accompagnement vers un sevrage tabagique.

  • Eliminer

Le patient se plaint de problème de prostate gênant malgré une prise de traitement pour l’HBP. On peut alors évaluer de manière plus approfondie l’observance du traitement et faire un retour au médecin s’il s’avère être inefficace.

  • Se déplacer

Le patient évoque des déplacements limités en raison de douleurs chroniques à un genou. Le sujet est donc à risque de chute. Il faut prêter une attention particulière aux traitements pouvant accentuer ce risque. Il peut également être pertinent de vérifier si l’espace de vie du patient est adapté.

  • Se vêtir

La personne peut avoir des difficultés à se chausser. On vérifie alors que les chaussures sont adaptées pour le patient mais on recherche également s’il n’y a pas une autre origine à ce problème telle qu’un hallux valgus ou un diabète.
Si lors d’un entretien, un patient évoque des difficultés à se vêtir et en particulier à manipuler des boutons, il faudra penser qu’il peut également être en difficultés pour ouvrir les blisters de médicaments ou couper des comprimés.

  • Communiquer

Si des troubles de l’audition sont mis en évidence lors d’un entretien, cela peut impacter la communication du patient avec son entourage mais également avec le personnel médical. Il se peut que la compréhension de son traitement et des conseils associés soit altérée.

  • Dormir

Le patient indique prendre régulièrement des somnifères pour s’endormir. Il est alors pertinent de le signaler au médecin afin proposer une prise en charge adaptée des insomnies.

  • Se distraire

Signaler au médecin des signes de dépression par exemple et bien insister sur l’importance de garder des liens sociaux.

A travers les exemples développés ci-dessus, vous aurez compris qu’une évaluation globale du patient permet d’identifier des difficultés liées à des besoins fondamentaux et d’évaluer si cela ne peut pas être lié à un problème médicamenteux Des actions peuvent alors être mises en place dans la gestion du quotidien afin d’améliorer l’observance du patient.

Comment identifier les besoins fondamentaux lors de l’entretien recueil ?

Un support imagé représentant les 8 besoins fondamentaux permet d’échanger plus facilement avec le patient sur les difficultés qu’il rencontre au quotidien, à comparer avec des questions orales fermées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *